Photogriffon - les plus belles photos du monde
facebook photogriffon


Johnny HALLYDAY
Les plus beaux CONCERTS LIVE
sur youtube


Regardez tous les meilleurs concerts live de Johnny hallyday




Concert Full Live Johnny HALLYDAY
100% Johnny Live à la Tour Eiffel- 2000
Durée 2h20

À l'occasion de ses quarante ans de carrière et dans le cadre des festivités pour le changement de millénaire, Johnny Hallyday donne un concert gratuit le samedi 10 juin 2000 devant plus de cinq cent mille spectateurs au pied de la Tour Eiffel, au Champ de Mars. Retransmis en direct sur TF1, le spectacle établit un record d'audience avec huit millions de téléspectateurs. (Source : Wikipedia)






Concert Full Live Johnny HALLYDAY
Palais des Sports - 1982
Durée 1h44

À l'automne 1982, du 14 septembre au 11 novembre, Johnny Hallyday présente au Palais des sports de Paris son nouveau spectacle Fantasmhallyday, qui fait une grosse impression sur la critique et qui attire 250 000 spectateurs.
Tenter de retransmettre ce show sur vinyle est une gageure, en effet, spectacle d'Hallyday fut-il jamais plus visuel (pour le moins dans sa première partie) ? Entre deux chansons une vidéo est diffusée sur un écran géant ; plus loin, cascades et combats viennent, encore une fois interrompre le tour de chant. Exit tout cela évidemment sur le 33 tours qui conserve de la première partie dix des douze morceaux interprétés. C'est pendant ce concert que Johnny utilise quelquefois une guitare en forme de hache conçue spécialement pour l'occasion.
La seconde partie, propose un récital plus classique, où Hallyday reprend quelques-uns de ses grands succès. Mais là encore la coupe est sévère dans le choix des titres : Le Pénitencier, Ma gueule, Gabrielle, Oh ! Ma jolie Sarah (pourtant absente d'un disque live de l'artiste depuis 1971), ne sont pas retenus. Le vinyle, à moins de passer au triple album, n'offrait pas encore la possibilité d'un intégral. Il fallut attendre 2003 et une réédition en CD pour découvrir l'intégralité du récital Palais des sports 82.
Note : Le soir de la première, Johnny Hallyday a également chanté (en seconde partie) : Que je t'aime, Derrière l'amour, Sans profession, Mon Amérique à moi, J'ai oublié de vivre et, (les premiers soirs uniquement), Deux étrangers. Tous ces titres sont restés totalement inédits dans leurs versions live Palais des Sports 82.
(Source : Wikipedia)






Concert Full Live Johnny HALLYDAY
Olympia - 2000
Durée 1h45

Johnny Hallyday est, après une absence de 27 années, de retour sur la scène de l'Olympia, où du 17 juin au 25 août 2000, il donne 42 représentations. Lors de cette série de concerts, un grand nombre d'invités, Jean-Louis Aubert, Patricia Kaas, Eddy Mitchell, Patrick Bruel, Muriel Robin, Pascal Obispo et France Gall (ce sera sa dernière apparition sur scène), sont venus chanter en duo avec Johnny. Catherine Lara (au violon sur Quelque chose de Tennessee) et Paul Personne (à la guitare sur La Musique que j'aime), comptent également parmi les invités. Tous ces duos restent inédits à ce jour. (Source : Wikipedia)










Concert Live Johnny HALLYDAY
Palais des Sports - 1976
Durée 1h45

Du 28 septembre au 30 octobre, Johnny Hallyday se produit à guichets fermés au palais des sports de Paris. Absent d'une scène parisienne depuis cinq ans, le spectacle « Johnny Hallyday Story » a battu tous les records d'affluences en attirant 200 000 spectateurs en 35 représentations (un show, sur une telle durée, est à l'époque totalement exceptionnel).
Le show « Johnny Hallyday Story » est - et c'est une première - en deux parties à thèmes :
« Les années 1960 », avec en début de récital la période « 1961-1964 », pour finir sur celle de « 1966-1967 », de Retiens la nuit à Noir c'est noir, elle débute par Da dou ron ron et s'achève par La Bagarre, avec sur scène motos et blouson noirs, où l'on change : « si c'est pas pour la bagarre, alors c'est pour mon fric » de 1962, par : « Si c'est pas pour la bagarre, alors c'est pour elle » - elle, étant une charmante personne que Johnny protège - avant de finir en un baston général et... quelques sirènes de police.
« Les années 1970 » s'ouvre par Rock'n'roll man, suivi de 37e étage qui précède Que je t'aime (étonnamment placé en 2e partie, le titre étant sorti en 1969). Le tour de chant alterne rocks et chansons "étiquetés variétés". Cette seconde partie fait la part belle aux albums Derrière l'amour (six chansons) et Rock à Memphis. Le spectacle s'achève sur La Musique que j'aime, précédé par une longue introduction à la guitare de Jean-Pierre Azoulay sur laquelle évolue Johnny aux rythmes des accords.
Ce show, mis en scène par Bernard Lion, et dont la conception est entièrement renouvelée, est l'acte fondateur de ce que seront les spectacles à venir du chanteur. Les moyens techniques utilisés sont importants et novateurs. Pour la première fois Johnny Hallyday utilise des Laser. Danseuses et danseurs, sur une chorégraphie de Jojo Smith, sont sur scène aux côtés de Johnny, ainsi que des cascadeurs.
André Diot et pour la première fois Jacques Rouveyrollis conçoivent les jeux de lumières. C'est aussi la toute première fois (sur une scène parisienne), qu'Éric Bamy est dans les Chœurs.
À contrario, le guitariste Jean-Pierre Azoulay, (dit « Rolling »), guitariste attitré du chanteur depuis 1969, joue avec Johnny Hallyday pour la dernière fois. Une fois achevée la tournée en province (courant 1977), leurs routes se séparent (quelque temps plus tard, le guitariste s'installe à New York). (Source : Wikipedia)