Photogriffon - free photos - photos gratuites 300 dpi
RETOUR
... ... ... ...
 

LE CIMETIÈRE DU MONTPARNASSE - PARIS 14ème

Le cimetière du Montparnasse a été créé au début du XIXe siècle, dans le sud de la capitale, en même temps que plusieurs autres cimetières
situés à l'époque en dehors des limites de la ville : le cimetière de Passy, à l'ouest de la ville, le cimetière de Montmartre au nord et le cimetière
du Père-Lachaise à l'est. Il a une superficie de 19 hectares et dispose de 35 000 tombes. On y dénombre également plus
de 1200 arbres, essentiellement des tilleuls, des sophoras, des thuyas, des érables, des frênes et des conifères.

L'emplacement était autrefois occupé par trois anciennes fermes, mais au XVIIe siècle, ce terrain devint la nécropole privée des religieux de
Saint-Jean-de-Dieu. Au début du XIXe siècle Nicolas Frochot, préfet de la Seine, fit acheter les terrains de la ville pour y ouvrir l'un des trois cimetières extra-muros de Paris. La première inhumation eut lieu le 25 juillet 1824.

Il subsiste encore dans le cimetière une tour de l'un des nombreux moulins à farine des quartiers du Parc de Montsouris et du Montparnasse.
Elle a été classée monument historique par un arrêté du 2 novembre 1931.

 

Vous pouvez également télécharger le plan du cimetière
du Montparnasse afin d'y voir les personnalités.


(Plan réalisé par la Mairie de Paris).
Vous y trouverez d'illustres personnalitées :
Charles Baudelaire, Jacques Becker, Paul Belmondo, Jean Carmet, BRASSAÏ, André Citroën, Bruno Crémer, Jacques Demy, Marguerite Duras, Serge Gainsbourg, Pierre Larousse, Philippe Noiret, Gérard Oury, Serge Reggiani, Jean Poiret, Alexandre Metayer, ...


Les Portes des Mausolés des Défunts

J'ai réalisé cette série de photos un midi, entre deux averses. Une fois à l'intérieur du cimetière du Montparnasse, le silence prend appuis sur le bruit incessant de la Ville de Paris. Seul quelques corbeaux au coin d'un tilleul attirent mon attention. Le bruit de nos pas sur les graviers et le vent dans les arbres est notre seul repère sonore. J'ai toujours aimé les vieilles portes ciselées, c'est comme çà, je peux pas vous expliquer. J'ai pris une soixantaine de photos de portes ce jour là, en voici quelques unes. Beaucoup ont traversées le siècle, mais le vent, la pluie, le gel, les poussières, les usent, et les désagrègent doucement comme l'épave du Titanic. Ces photos seront un jour le seul souvenir, de ces portes qui furent jadis ici.