Photogriffon - free photos - photos gratuites 300 dpi
facebook photogriffon


DEYROLLE
Apprendre, comprendre, préserver, transmettre
.

----------------

PHOTOS SOUS COPYRIGHT - Ces photos n'ont aucun liens communs avec mes photos gratuites.
Les photos ici présentes ont été prises par mes soins avec l'autorisation de Deyrolle. Ces photos sont totalement interdites à d'autres
utilisations que ce soit en dehors du site www.photogriffon.com


LES MISSIONS DE DEYROLLES SONT DE :

- Perpétuer la démarche scientifique de la famille Deyrolle
- Permettre l'observation et la compréhension de la nature
- Eveiller la reflexion sur l'écologie
- Exiger rigueur, qualité et éthique
- Transmettre les savoirs par pédagogie
- Elever les sciences naturelles au rang de l'art
- Susciter passion et émotion.

Cette maison, qui reste un lieu unique dans le monde, n’a pas failli à sa vocation pédagogique depuis sa création en 1831 par Jean-Baptiste
Deyrolle, très vite relayé par son fils Achille. Tous deux passionnés d’entomologie, ils développent rapidement un commerce florissant basé sur
la vente d’insectes et de matériel pour les collections d’Histoire naturelle, tout en développant l’activité de taxidermiste qui avait marqué les débuts
professionnels de Jean-Baptiste Deyrolle. En 1866, c’est Émile Deyrolle qui reprend la maison fondée par son grand-père. À cette époque,
l’Histoire naturelle connaît un véritable engouement ; la collection et l’observation des insectes intéressent de nombreux amateurs et beaucoup de
sociétés d’entomologie sont alors créées partout en Europe. Des voyages lointains, les scientifiques rapportent de grandes quantités de spécimens,
enrichissant considérablement les collections des muséums d’Histoire naturelle. Émile Deyrolle va poursuivre l’activité de taxidermiste et développer la
vente de matériel ainsi que les collections d’insectes. Il va aussi consacrer une grande partie de son activité à la publication et à la vente d’ouvrages spécialisés sur la faune et la flore. En 1888, après des débuts rive droite et l’installation d’immenses ateliers de menuiserie, de taxidermie et
de verreries à Auteuil, rue Chanez, Émile Deyrolle installe ses bureaux et son magasin au 46 rue du Bac, dans l’ancien hôtel particulier de Samuel
Bernard (fils du banquier de Louis XIV). La vocation de l’enseigne y reste avant tout pédagogique. Outre le matériel scientifique, les
pièces de taxidermie et d’ostéologie, le mobilier scolaire et les planches murales fournis à toutes les écoles et universités de France, beaucoup
d’ouvrages spécialisés sont publiés par Deyrolle. Près de 120 pays seront concernés par la distribution de matériel pédagogique à destination d’écoles,
de collèges, d’universités, de centres techniques et scientifiques. Deyrolle devient une institution mondialement reconnue qui s’adresse à un public
particulièrement large. Après plusieurs propriétaires ayant succédé à la famille des Deyrolle, l’entreprise est rachetée en 2001 par Louis Albert
de Broglie. Avec son équipe, il va restaurer et redonner à cette institution ses lettres de noblesse. Tout en entreprenant de grands travaux de
rénovation, Louis Albert de Broglie affiche sa volonté de perpétuer l’esprit de ce lieu magique. La démarche pédagogique est
renforcée avec la réédition et la commercialisation des anciennes planches et les collections sont entièrement reconstituées. Papillons colorés
et coléoptères emplissent à nouveau les tiroirs, venant y rejoindre des collections déjà anciennes, et animaux de toutes sortes repeuplent
les salons du 46 rue du Bac.

----------------

PHOTOS SOUS COPYRIGHT - Ces photos n'ont aucun liens communs avec mes photos gratuites.
Les photos ici présentes ont été prises par mes soins avec l'autorisation de Deyrolle. Ces photos sont totalement interdites à d'autres
utilisations que ce soit en dehors du site www.photogriffon.com


Je remercie particulièrment l'Equipe DEYROLLE pour leur aide précieuse
Thomas BLOCK, Elsa FALIERES, Maud THOMAZEAU, Sophie PILLARD ainsi qu'Adèle-PHELOUZAT LOMBARDO
sans qui les photos de ce reportage n'existerait pas .



Un lion, une lionne, un buffle Caffle, un Lynx Brial, un zèbre, un Paon, un Grand Duc, une Chauve_souris et bien d'autres animaux
Un lion, une lionne, un buffle Caffle, un Lynx Brial, un zèbre
, un Paon, un Grand Duc, une Chauve_souris et bien d'autres animaux
sont installés dans cette vaste pièce
© Decayeux Jean-Michel /Deyrolle 2015





Des renards, marcassins, zèbres, poules diverses, cheval, ours , sont disposées çà et là parmis les meubles © Decayeux Jean-Michel /Deyrolle 2015
Des renards, marcassins, zèbres, poules diverses, cheval, ours , sont disposées çà et là parmis les meubles © Decayeux Jean-Michel /Deyrolle 2015
On retrouve également à droite l
e cheval mascotte, rescapé des flammes de l'incendie.



On peut distinguer au premier plan un tigre dorée en position allongée. Il possède une robe avec une coloration atypique avec des rayures de
Ambiance hors normes dans cette belle boutique
© Decayeux Jean-Michel /Deyrolle 2015

On peut distinguer au premier plan un tigre dorée en position allongée. Il possède une robe avec une coloration atypique avec des rayures de
couleur rousse sur un fond crème. Cette couleur est très rare, elle est due à un gène allèle récessif qui ne s'exprime pas dans un génome qui
contient un allèle dominant du même gêne. Ce type de tigre a un ascendant du Tigre du Bengale, mais est généralement croisé avec d'autres espèces,
notamment le Tigre de Sibérie qui est lui-même la plus grande sous-espèce du tigre.

A titre d'information, le Tigre de Sibérie possède des griffes qui font environ 10 cm et le poids de ce gros chat varie de 180 à 350 kg !

Le tigre dorée est rare, on en dénombre à peine une trentaine en captivité.






Taureau © Decayeux Jean-Michel /Deyrolle 2015
Taureau © Decayeux Jean-Michel /Deyrolle 2015



Des têtes de cerf non loin des papillons © Decayeux Jean-Michel /Deyrolle 2015
Des têtes de cerf non loin des papil
lons © Decayeux Jean-Michel /Deyrolle 2015