Photogriffon - free photos - photos gratuites 300 dpi
facebook photogriffon
RETOUR
... ... ... ...

Jean-Paul BELMONDO
L'incorrigible As des As !


Jean-Paul Belmondo (né le 9 avril 1933 à Neuilly-sur-Seine) est un acteur français de cinéma et de théâtre.
Il a également été producteur de cinéma et directeur de théâtre. Alternant le genre populaire
et les films d'auteurs, il est devenu en quelques années une des plus grandes vedettes du cinéma français,
champion incontesté du box-office au même titre que Louis de Funès et Alain Delon à la même époque.
En cinquante ans de carrière, il a attiré dans les salles près de 130 millions de spectateurs.
Il a tourné sous la direction de grands réalisateurs français, tels Alain Resnais, Henri Verneuil, Jean-Luc Godard,
Claude Chabrol, François Truffaut, Claude Sautet, Jean-Pierre Melville, Claude Lelouch, Georges Lautner ou
encore Gérard Oury ainsi qu'avec quelques réalisateurs étrangers comme Vittorio De Sica ou Mauro Bolognini.
Un grand nombre de ses films sont devenus des classiques du cinéma français, comme Le Professionnel, Borsalino,
À bout de souffle, Le Magnifique, Un singe en hiver, Pierrot le fou, Le Cerveau ou L'As des as.
Retiré du cinéma et des planches à la suite de problèmes de santé, il a toutefois tourné en 2009 dans
Un homme et son chien de Francis Huster.

Jean-Paul Belmondo (born 9 April 1933 in Neuilly-sur-Seine) is a French actor and theater.
He was also a film producer and theater director. Alternating popular genre
and art films, it has become in recent years one of the biggest stars of French cinema,
undisputed champion at the box office as well as Louis de Funes and Alain Delon at the same time.
In fifty-year career, he drew in theaters nearly 130 million viewers.
He turned in the direction of French directors such as Alain Resnais, Henri Verneuil, Jean-Luc Godard
Claude Chabrol, François Truffaut, Claude Sautet, Jean-Pierre Melville, Claude Lelouch, Georges Lautner or
Gérard Oury and even with some foreign directors like Vittorio De Sica or Mauro Bolognini.
Many of his films have become classics of French cinema as The Professional, Borsalino,
Breathless, Le Magnifique, A monkey in winter, Pierrot le Fou, The Brain and The Ace of Aces.
Retired from films and plates following health problems, however, he turned in 2009
A man and his dog Francis Huster.

PHOTOS SOUS COPYRIGHT - Ces photos n'ont aucun liens communs avec mes photos gratuites.
Les photos ici présentes ont été pour la plupart trouvées sur internet.
Les copyrights photos ne sont pas toujours mis par les personnes qui s'en
sont servis dans leurs sites. J'essaie pour ma part de retrouver ces copyrights
et je les réattribue à leurs auteurs respectifs, car c'est important. C'est grâce
à ces photographes que nous avons ces photos inoubliables, authentiques
et très rares, alors ne les oubliez pas et respectez leur travail et leurs droits !



Jean-Paul Belmondo, Charles Gérard et moi-même devant sa porte d'entrée à Paris rue des Saint-Pères - le jeudi 24 novembre 2016
Jean-Paul Belmondo, Charles Gérard et moi-même devant sa porte d'entrée à Paris rue des Saint-Pères - le jeudi 24 novembre 2016 / Photo : Jeff Domenech

Jean-Paul Belmondo, et moi-même devant sa porte d'entrée à Paris rue des Saint-Pères - le jeudi 24 novembre 2016
Jean-Paul Belmondo et moi-même devant sa porte d'entrée à Paris rue des Saint-Pères - le jeudi 24 novembre 2016 / Photo : Jeff Domenech


Le livre dédicacé par Jean-Paul Belmondo. La première page est dédicacée par Charles Gérard également - le jeudi 24 novembre 2016
Le livre dédicacé par Jean-Paul Belmondo. La première page est dédicacée par Charles Gérard également
- le jeudi 24 novembre 2016 / photo JMD


Je tenais à remercier vivement Charles Gérard que je rencontre souvent dans Paris,
(toujours à l'écoute durant nos conversations improvisées). Ce jour-là, quand je lui
ai parlé, il lisait justement la biographie de Jean-Paul Belmondo "Mille vies, valent mieux qu'une".
Je l'avais également acheté et je l'avais sur moi, quelle chance !
Du coup il me le dédicace, et je lui dit : "Ahhh si j'avais la dédicace de Jean-Paul ce serait
extraordinaire". Sa réponse éclaira ma journée : "Viens nous rejoindre à telle heure devant
chez lui, rue des Saint-Pères". J'y serais, merci Charles !

C'était pas le tout mais j'allais bosser. Du coup pendant la pause déjeuner j'attend quelques temps
devant la porte et je vois un gars qui arrive, son visage me dit quelque chose. Je m'approche de lui,
et lui demande :" Vous ne seriez pas Jeff Domenech ? je vous suis sur Facebook, c'est incroyable
de vous rencontrer ici. De plus vous êtes de Nice !" Il devait voir Jean-Paul, du coup il me laisse
rentrer dans la cour. Sans lui je serais encore dehors (Merci JEFF, tu es géant par ta gentillesse et ta classe).

Je rappelle que Jeff Domenech a réalisé le documentaire "Jean-Paul, itinéraire..." avec Vincent Perrot.
Qui grâce à Georges Lautner, a lui même fait la rencontre de Jean-Paul Belmondo.

Au bout d'une demi-heure, je vois jean-Paul Belmondo - casquette,écharpe et sourire légendaire -
descendre les marches avec son ami de toujours, Charles Gérard, qui se marre en me voyant.
je l'entend dire à Jean-Paul Belmondo : "Tiens c'est lui dont je t'ai parlé".
Je donne mon smartphone à Jeff qui nous prend en photo avec grand plaisir.
(dans l'euphorie, j'ai oublié de demander à Jeff d'être sur la photo, désolé !).
j'ai eu également le temps de montrer à Jean-Paul deux de mes montages photos,
dont un avec lui intitulé "Café de Flore". Il a rigolé en trouvant cela vraiment bien.
Jeff me redonne l'appareil, et ils repartent avec un grand sourire en voiture.

Moment unique et inoubliable avec une icone légendairedans le monde entier,
un acteur apprécié comme jamais par tous. Je vous invite à lire sa VRAIE biographie
sur un superbe Belmondo autrefois fougueux, amoureux, sportif,
tenace, contre toutes les règles de l'époque et délirant comme nous l'avons tous été un jour.

Merci Jean-Paul !

- - -

I wanted to thank Charles Gérard, whom I often meet in Paris,
(Always listening during our improvised conversations). That day, when I
I read Jean-Paul Belmondo's biography "A thousand lives, are better than one."
I also bought it and I had it on me, what a luck!
So he dedication me, and I said: "Ahhh if I had the dedication of Jean-Paul it would be
Extraordinary. "His answer illuminated my day:" Come to join us at such hour before
At home, in the Rue des Saint-Pères. "I would be there, thank you Charles!

It was not all but I was going to work. So during the lunch break I wait a while
Before the door and I see a guy coming in, his face tells me something. I approach him,
And he asks: "You would not be Jeff Domenech? I'm on Facebook, it's incredible
To meet you here. Besides you are nice! "He had to see Jean-Paul, so he leaves me
Enter the courtyard. Without him I would still be out (Thank you JEFF, you are giant by your kindness and your class).

I recall that Jeff Domenech directed the documentary "Jean-Paul, route ..." with Vincent Perrot.
Thanks to Georges Lautner, he met Jean-Paul Belmondo.

After half an hour, I see jean-Paul Belmondo - legendary cap, scarf and smile -
Go down the steps with his old friend, Charles Gérard, who gets fed up when he sees me.
I hear him say to Jean-Paul Belmondo: "Here it is he of whom I spoke to you."
I give my smartphone to Jeff who takes a picture with great pleasure.
(In euphoria, I forgot to ask Jeff to be on the picture, sorry!).
I also had time to show Jean-Paul two of my montages photos,
Including one entitled "Café de Flore". He laughed when he found it really good.
Jeff gives me back the camera, and they leave with a big smile in the car.

Unique and unforgettable moment with a legendary icon all over the world,
An actor appreciated as ever by all. I invite you to read his TRUE biography
On a superb Belmondo once fiery, loving, sporty,
Tenacious, against all the rules of the time and delirious as we all were one day.

Thank you Jean-Paul!


Photo de Jean-Paul Belmondo en ray-ban et casquette
Jean-Paul Belmondo en Ray-Ban et casquette © Photo sous Copyright

REPLIQUE CULTE DE JEAN-PAUL BELMONDO DANS "L'INCORRIGIBLE"
[1964]
"- Salope, chienne, endive !
- Je vous demande pardon ?
- Je disais chienne... comme ça...
- Ah j'avais cru comprendre endive."



Photo de Jean-Paul Belmondo et Charles Gérard
Jean-Paul Belmondo et Charles Gérard - L'animal © Photo sous Copyright

REPLIQUE CULTE DE JEAN-PAUL BELMONDO DANS "FLIC OU VOYOU"
[1979]
"-Tu sais rien quoi, un vrai con...
-C'est peut être vrai?
-Quoi qu'il sait rien?
-Non qu'il est con... "






Photo de Jean-Paul Belmondo et Catherine Deneuve
Jean-Paul Belmondo et Catherine Deneuve - La Sirène du Mississipi © Photo sous Copyright


Photo de Jean-Paul Belmondo et Pascale Petit
Jean-Paul Belmondo et Pascale Petit © Photo sous Copyright


REPLIQUE CULTE DE JEAN-PAUL BELMONDO DANS "100.000 DOLLARS AU SOLEIL"
[1964]
"C'est con les canards, mais ça fait cossu ! "


LES LIVRES SUR JEAN-PAUL BELMONDO
 

LES DVD SUR JEAN-PAUL BELMONDO
 




Photo de Jean-Paul Belmondo
Jean-Paul Belmondo
© Photo sous Copyright


REPLIQUE CULTE DE JEAN-PAUL BELMONDO DANS "100.000 DOLLARS AU SOLEIL"
[196
4] "Quand un chauffeur veut un congé ou de l'augmentation, il vient me trouver, je l'écoute et... je le vire." 



Photo de Jean-Paul Belmondo et Claudia Cardinale
Jean-Paul Belmondo
et Claudia Cardinale - Le mauvais chemin © Photo sous Copyright


Photo de Jean-Paul Belmondo et Michel Bouquet
Jean-Paul Belmondo
et Michel Bouquet - La sirène du Mississipi © Photo sous Copyright

CITATION DE JEAN-PAUL BELMONDO
"Prendre des années n'est pas très grave, car chaque âge a ses plaisirs et ses bonheurs."


Photo de Jean-Paul Belmondo et Brigitte Bardot
Jean-Paul Belmondo et Brigitte Bardot © Photo sous Copyright

CITATION DE JEAN-PAUL BELMONDO
"Il y a un dieu pour les ivrognes, il y a aussi un dieu pour les acteurs."

Photo de Jean-Paul Belmondo et Farrah Fawcett ensemble dans un lit
Jean-Paul Belmondo et Farrah Fawcett ensemble au lit ! © Photo sous Copyright

REPLIQUE CULTE DE JEAN-PAUL BELMONDO DANS "100.000 DOLLARS AU SOLEIL"
[196
4] "Tu vas encore traîner un peu, tu feras encore des p'tites saloperies, comme ça, pour la gamelle,
puis tu glisseras doucement vers la côte des Palmes. Tu finiras clodo à Abidjan et tu te feras descendre
un jour en piquant un porte-monnaie ou un litre de rouge. Je te filerais bien mon poing dans la gueule,
mais t'irais encore te prendre au sérieux.
"