PHOTOGRIFFON - Anthologie des plus grands photographes du monde
facebook photogriffon

 

  Marc RIBOUD

portrait du photographe marc riboud
Marc RIBOUD, né le 24 juin 1923 à Saint-Genis-Laval (Rhône) et mort le 30 août 2016 à Paris, est un photographe français. Il est connu, entre autres, par ses livres sur ses reportages en Asie : Les Trois bannières de la Chine, Face of North Vietnam, Chine Instantanés de voyage, et ses plus récents Vers l'Orient et Cuba.

Marc RIBOUD, born June 24, 1923 in Saint-Genis-Laval (Rhone) and died August 30, 2016 in Paris, is a French photographer. It is known, among other things, by its books on its reports in Asia: The Three Banners of China, Face of North Vietnam, China Travel Snapshots, and its most recent To the Orient and Cuba

(Photo Copyright : Xiao Quan)




BIOGRAPHIE

Marc Riboud est le cinquième enfant d'une fratrie de sept. Il est élevé dans une famille bourgeoise lyonnaise (son père était diplômé de Sciences Po et un ami de jeunesse de Maurice Schlumberger, qui suivit la carrière des enfants Riboud, et son grand-père avait été l'un des fondateurs de la Lyonnaise de Banque). Il est le frère des industriels Antoine et Jean Riboud. En 1944, résistant, il participe aux combats du Vercors, qu'il rejoint avec le fiancé de sa sœur Françoise. Celui-ci fut abattu par les forces d'occupation, une expérience qui l'a marqué à vie et déterminera sa vocation1,2. Après la Libération, il étudie à l'École centrale de Lyon de 1945 à 1948.

Il commence la photographie avec l'appareil photographique Vest Pocket Kodak offert par son père. En 1937, à 14 ans, il prend ses premiers clichés à l'exposition internationale « Arts et techniques dans la vie moderne » à Paris. Il photographie aussi les châteaux de la Loire.

En 1951, alors ingénieur à Villeurbanne, il « oublie » de rentrer d’un congé pris pour photographier le festival de Lyon et s’installe alors à Paris où, grâce à son frère Jean, il rencontre Henri Cartier-Bresson puis Robert Capa, deux des créateurs de Magnum Photos. En 1953, il photographie Le Peintre de la Tour Eiffel où éclate déjà son talent et son goût de la composition de l’image. Cette photographie sera sa première publication dans Life et son ticket d’entrée à Magnum Photos. Après un premier reportage en Yougoslavie, sur les conseils de Robert Capa, il part un an en Grande-Bretagne et photographie Londres et Leeds qui se relèvent lentement de la guerre.

En 1955, il prend la route à Istanbul (avec la Land Rover de George Rodger) et traverse l'Iran, l'Afghanistan et le Pakistan pour atteindre l'Inde. Il y séjourne une année avant d’obtenir son visa pour la Chine où il fait en 1957 son premier long séjour. En 1958 il termine son voyage en Extrême-Orient par un séjour au Japon qui sera avec Women of Japan le sujet de son premier livre (avec un texte de Christine Arnothy). Il reprend à nouveau la route à partir de l’Alaska en hiver 1958 jusqu’à Acapulco.

De 1960 à 1962, Marc Riboud photographie les indépendances africaines, fait plusieurs séjours en Algérie et photographie la liesse de l’indépendance en juillet 1962.

En 1965, il retourne en Chine et photographie les prémisses de la révolution culturelle ; il publie Les Trois Bannières de la Chine aux éditions Robert Laffont.

En 1967, à Washington lors d'une manifestation contre la guerre au Viêt Nam, il photographie une militante qui tend une fleur aux soldats. Cette photographie, La Fille à la fleur deviendra une icône de la paix. En 1968, il photographie les manifestations étudiantes de mai à Paris et voyage au Nord et au Sud Viêt Nam. Il retourne au Viêt Nam en 1969, en 1972 et aussi en 1976 ; il photographiera la rééducation forcée des cadres par le pouvoir communiste.

Au cours des années 1970, il retrouve la Chine où il retournera régulièrement pour suivre son évolution et ses transformations jusqu’à son dernier séjour à Shanghai en 2010. En 1973, il couvre le procès du Watergate à Washington. Il se rend plusieurs fois à Prague pour soutenir les signataires de la Charte 77 et surtout son amie Anna Farova, historienne de la photographie. En 1979, il est à Téhéran lors de la prise d'otages de l'ambassade des États-Unis et pour photographier les foules en délire fêtant le retour de l'ayatollah Khomeiny.

En 1980, il se rend en Pologne pour un long reportage sur les débuts de Solidarnosc. En 1987, il photographie à Lyon le procès de Klaus Barbie. À partir de 1986, sur les conseils de son ami le peintre Zao Wou-Ki, il découvre Huang Shan, et est fasciné par la beauté de ces montagnes qui ont inspiré les peintres chinois. Il fait aussi plusieurs séjours à Angkor, amoureux de ces temples envahis par les racines et les arbres séculaires.

Dans les années 1990, il accompagne ses expositions à travers le monde et s’attache à publier des livres. En 1998, après l’apartheid, il va en Afrique du Sud, à Johannesburg, à Soweto et dans des villages éloignés de la capitale.

En 2008, il se rend à New York pour photographier la victoire de Barack Obama. En 2009, il publie des photos du Tibet dans Les Tibétains avec les textes d'André Velter qu'il a rencontré pour ce livre comme il le relate lors de leur entretien dans l'émission Sagesses bouddhistes en novembre de la même année3. En 2010 il fait un dernier voyage à Shanghai pour inaugurer une exposition. Sa santé fragile le contraint à rester à Paris jusqu'à sa mort, le 30 août 2016.

(Source Wikipedia)

Zazou-le-peintre-de-la-tour-eiffel-1953-photo-marc-riboud
J’ai grimpé à pied jusqu’au dernier étage, avec mon appareil, un objectif de 50 mm et un seul film de 36 poses. Arrivé à proximité du sommet, j’étais tellement timide que je n’ai même pas osé parler au groupe de peintres qui se déplaçaient sur les poutrelles. Je les ai donc photographiés un par un. L’un d’entre eux m’a offert un bout de saucisson que j’ai mangé avec lui sans échanger un seul mot.»

«Robert Capa m’a aidé à choisir la bonne photo sur la planche-contact, et l’a vendue au magazine américain Life, qui l’a reproduite en dernière page. Légendée Blitheful on the Eiffel, [«escapade sur la tour», ndlr],à la rubrique miscellany [«divers»], et sans mentionner le nom du photographe, dont c’est la première publication.»


Fidel-castro-cuba-1963-photo-marc-riboud


Jeune femme Jan Rose Kasmir tiens une fleur devant baionnettes de soldats Washington 1967 photo marc-riboud
Kasmir est devenu kinésithérapeute et vit depuis 2001 à Aarhus, au Danemark, avec sa fille, Lisa Ann, et son mari danois.


Jan Rose Kasmir plusieurs années plus tard tenant la photo de Marc RIBOUD.


(Sources de ce dossier : Wikipedia, France Culture, Télérama, Polkagalerie.com, Libération...)

LES AMIS DE MARC RIBOUD
48, rue Monsieur le prince - 75006 Paris - Tél : +33 (0)1 46 34 23 59

L’association des amis de Marc Riboud a été créée en 2002 pour la mise en lumière des photographies de Marc Riboud. Elle s’appuie sur ses membres pour encourager des expositions, des livres, des films et tout ce qui peut faire vivre son œuvre.


SITE OFFICIEL
www.marcriboud.com





BIOGRAPHIY
Marc Riboud is the fifth child of a sibling of seven. He is raised in a Lyons family (his father was a graduate of Sciences Po and a young friend of Maurice Schlumberger, who followed the Riboud children's career, Father had been one of the founders of the Lyonnaise de Banque). He is the brother of the industrialists Antoine and Jean Riboud. In 1944, resistant, he participated in the fighting of the Vercors, which he joined with the fiancé of his sister Françoise. He was defeated by the occupation forces, an experience that marked him for life and determined his vocation1,2. After the Liberation, he studied at the Ecole Centrale de Lyon from 1945 to 1948.

He began photography with the camera Vest Pocket Kodak offered by his father. In 1937, at 14 years old, he took his first pictures at the international exhibition "Arts and techniques in modern life" in Paris. He also photographed the castles of the Loire.

In 1951, when he was an engineer in Villeurbanne, he "forgot" to return from a holiday taken to photograph the Lyon festival and then settled in Paris where, thanks to his brother Jean, he met Henri Cartier-Bresson then Robert Capa, Two of the creators of Magnum Photos. In 1953, he photographed The Painter of the Eiffel Tower where his talent and taste for the composition of the image is already exploding. This photograph will be his first publication in Life and his ticket to Magnum Photos. After a first report in Yugoslavia, on the advice of Robert Capa, he left for Britain a year and photographed London and Leeds, which slowly recovered from the war.

In 1955, he took the road to Istanbul (with the Land Rover of George Rodger) and crossed Iran, Afghanistan and Pakistan to reach India. He stayed there a year before obtaining his visa for China where he made his first long stay in 1957. In 1958 he ended his trip to the Far East with a stay in Japan, which will be the subject of his first book with Women of Japan (with a text by Christine Arnothy). It resumed the route again from Alaska in winter 1958 until Acapulco.

From 1960 to 1962, Marc Riboud photographed African independence, made several stays in Algeria and photographed the jubilation of independence in July 1962.

In 1965, he returned to China and photographed the premises of the cultural revolution; He published The Three Banners of China by Robert Laffont.

In 1967, in Washington during a protest against the war in Vietnam, he photographed a militant who held out a flower to the soldiers. This photograph, La Fille à la fleur, will become an icon of peace. In 1968, he photographed student events in May in Paris and traveled to North and South Vietnam. He returned to Vietnam in 1969, 1972 and also in 1976; He will photograph the forced re-education of the cadres by the communist power.

In the 1970s he returned to China where he returned regularly to follow his evolution and transformations until his last stay in Shanghai in 2010. In 1973 he covered the Watergate trial in Washington. He visits Prague several times to support the signatories of Charter 77 and especially his friend Anna Farova, historian of photography. In 1979, he was in Tehran during the hostage-taking of the US Embassy and photographing the crowds in delirium celebrating the return of Ayatollah Khomeini.

In 1980, he went to Poland for a long report on the beginnings of Solidarnosc. In 1987, he photographed in Lyon the trial of Klaus Barbie. From 1986, on the advice of his friend the painter Zao Wou-Ki, he discovers Huang Shan, and is fascinated by the beauty of these mountains that inspired the Chinese painters. He also made several stays in Angkor, in love with these temples invaded by the ancient roots and trees.

In the 1990s, he accompanied his exhibitions throughout the world and endeavored to publish books. In 1998, after apartheid, he moved to South Africa, Johannesburg, Soweto and remote villages in the capital.

In 2008, he went to New York to photograph the victory of Barack Obama. In 2009, he published photos of Tibet in The Tibetans with the texts of André Velter that he met for this book as he recounts during their interview on the program Buddhist Sagesses in November of the same year3. In 2010 he made a final trip to Shanghai to inaugurate an exhibition. His frail health forced him to stay in Paris until his death on 30 August 2016.

Zazou-le-peintre-de-la-tour-eiffel-1953-photo-marc-riboud
I climbed up to the last floor, with my camera, a 50 mm lens and a single film of 36 poses. Arrived near the summit, I was so shy that I did not even dare to speak to the group of painters who moved on the beams. So I photographed them one by one. One of them gave me a piece of sausage that I ate with him without exchanging a single word. "

"Robert Capa helped me choose the right photo on the contact sheet, and sold it to the American magazine Life, which was reproduced on the last page. Legend Blitheful on the Eiffel, miscellany ["miscellaneous"], and without mentioning the name of the photographer, of which it is the first publication. "

Fidel-castro-cuba-1963-photo-marc-riboud
Jeune femme Jan Rose Kasmir tiens une fleur devant baionnettes de soldats Washington 1967 photo marc-riboud
Kasmir Became a physiotherapist and has lived since 2001 in Aarhus, Denmark, with her daughter, Lisa Ann, and her Danish husband.


Jan Rose Kasmir several years later holding the picture of Marc RIBOUD.




(Sources of this file: Wikipedia, France Culture, Télérama, Polkagalerie.com, Libération...)

FRIENDS OF MARC RIBOUD
48, rue Monsieur le prince - 75006 Paris - Tél : +33 (0)1 46 34 23 59

The association of Marc Riboud's friends was created in 2002 to highlight the photographs of Marc Riboud. It relies on its members to encourage exhibitions, books, films and anything that can support its work.


OFFICIAL WEBSITE
www.marcriboud.com

 



Zazou le peintre de la Tour Eiffel - 1953
© Copyright Marc RIBOUD
Zazou le peintre de la Tour Eiffel - 1953
© Copyright Marc RIBOUD


Bonne soeur accoudée à un taxi, on distingue la cathédrale de Notre-Dame de Paris en arrière plan - 1963
© Copyright Marc RIBOUD
Bonne soeur accoudée à un taxi, on distingue la cathédrale de Notre-Dame de Paris en arrière plan - 1963
© Copyright Marc RIBOUD


Soudeurs travaillant sur le chantier du paquebot France - Saint-Nazaire - France - 1969 © Copyright Marc RIBOUD

Soudeurs travaillant sur le chantier du paquebot France - Saint-Nazaire - France - 1969 © Copyright Marc RIBOUD


Je photographie avec frénésie, la nuit tombe,
j’épuise mes films, quand cette jeune fille, seule face aux baïonnettes, dessine avec une fleur le symbole de la jeunesse américaine. Cette photo est la dernière de mon film
.”
Marc Riboud en réalisant la fameuse photo de la jeune femme avec la fleur devant les baïonnettes

- / -

"I photograph with frenzy, night falls,
I exhaust my films, when this girl, alone face the bayonets,
draws with a flower the symbol of the American youth.
This photo is the last of my movie."

Marc Riboud realizing the famous photo of the young woman with the flower in front of the bayonets


Rameurs - Ghana - 1960 © Copyright Marc RIBOUD

Rameurs - Ghana - 1960 © Copyright Marc RIBOUD


Rameurs - Ghana - 1960 © Copyright Marc RIBOUD
Rameurs - Ghana - 1960 © Copyright Marc RIBOUD






 

Ces fleurs vont vraiment
vous plaire et vous servir


Des fruits incroyables
mis en compote visuelle !
Jean-Paul Belmondo
Toutes les plus belles photos
La France si belle
est partie pour toujours

Paul Newman
The cool king

Cette girlfriend est magnifique
elle part pour le monde
Paul Walker la star
partie trop tôt
Vos cadenas d'amour
en photo pour l'éternité
Les plus belles photos de Pinterest
Des soldats de plombs
uniques et rares

Avions surpuissants
photos foudroyantes !
Ces supercars puissantes
côtoient les anciens bolides