facebook photogriffon

 

  Henri CARTIER-BRESSON

Henri Cartier-Bresson (22 août 1908 à Chanteloup-en-Brie - 3 août 2004 à Montjustin dans les Alpes-de-Haute-Provence) était un photographe français et, avec Walker Evans, Brassaï, Kertész et beaucoup d'autres, un pionnier du photojournalisme allié à la photographie d'art. Il est souvent fait référence à lui sous les trois lettres HCB.
Avec Robert Capa, David Seymour, William Vandivert et George Rodger, il fonde en 1947 la célèbre agence coopérative Magnum Photos. En 2003, à l'âge de quatre-vingt-quinze ans (un an avant sa mort), une fondation portant son nom a été créée à Paris pour assurer la conservation et la présentation de son œuvre et aussi pour soutenir et exposer les photographes dont il se sentait proche.
Connu pour la précision au couperet et le graphisme de ses compositions (jamais recadrées au tirage), il s'est surtout illustré dans le reportage de rue, la représentation des aspects pittoresques ou significatifs de la vie quotidienne (Des Européens). Il est l'inventeur du concept de « l'instant décisif », qui est aussi le titre du recueil où il expose sa définition de la photographie publié en 1952 avec une couverture de Matisse, lors de la prise de vue.
Pour certains, il est une figure mythique de la photographie du xxe siècle, que sa longévité lui permit de traverser, en portant son regard sur les évènements majeurs qui ont jalonné son histoire. Un de ses biographes (Pierre Assouline) dit ainsi de
lui qu'il était « l'œil du siècle ».
 
 

 


© Henri Cartier-Bresson / Magnum

Ahmadabad - india - 1966 © Henri Cartier-Bresson / Magnum
Ahmadabad - india - 1966 © Henri Cartier-Bresson / Magnum


“Critiquer, c'est se mettre dans la peau de l'autre
et essayer de comprendre ce qu'il a voulu faire.”

(Entretien avec Pierre Assouline - juillet / août 1994 - Henri Cartier-Bresson)




Athène - 1953 © Henri Cartier-Bresson / Magnum
Athène - 1953 © Henri Cartier-Bresson / Magnum

LES LIVRES SUR HENRI CARTIER-BRESSON
 



Liverpool - 1962 © Henri Cartier-Bresson / Magnum
Liverpool - 1962 © Henri Cartier-Bresson / Magnum

Rome - 1959 © Henri Cartier-Bresson / Magnum
Rome - 1959 © Henri Cartier-Bresson / Magnum

Dessau - Germany - avril 1945 © Henri Cartier-Bresson / Magnum
Dessau - Germany - avril 1945 © Henri Cartier-Bresson / Magnum


© Henri Cartier-Bresson / Magnum


Par l’intermédiaire de René Creyel, rencontré chez Jacques-Emile Blanche, Cartier-Bresson commence a fréquenter les surréalistes vers 1926.
«Trop timide et trop jeune pour prendre la parole», comme il le racontera
plus tard, il assiste «en bout de table» à quelques réunions autour
d’André breton dans les cafés de la Place Blanche. de ces fréquentations,
il retiendra quelques motifs emblématiques de l’imaginaire surréaliste :
les objets empaquetés, les corps déformés, les rêveurs aux yeux clos, etc...
Mais plus encore, c’est l’attitude surréaliste qui le marque :
l’esprit subversif, le goût du jeu, la place laissée à l’inconscient,
le plaisir de la déambulation urbaine, une certaine prédisposition
à accueillir le hasard Cartier-Bresson sera particulièrement sensible
aux principes de la beauté convulsive énoncés par Breton et ne cessera
de les mettre en oeuvre au cours des années 1930. De ce point de vue-là,
il est sans doute l’un des photographes les plus authentiquement
surréalistes de sa génération..

(Source : Clément CHEROUX - Henri Cartier-Bresson - Centre Pompidou)


Foire Mondiale Bruxelles - 1958 © Henri Cartier-Bresson / Magnum
Foire Mondiale Bruxelles - 1958 © Henri Cartier-Bresson / Magnum

Greenfield - Indiana - 1960 © Henri Cartier-Bresson / Magnum
Greenfield - Indiana - 1960 © Henri Cartier-Bresson / Magnum