facebook photogriffon

 

  Eugène ATGET

portrait de Eugène ATGET - BNF
Jean Eugène Auguste ATGET, né le 12 février 1857 à Libourne et mort le 4 août 1927 (à 70 ans) à Paris) est un photographe français. Il est principalement connu pour ses photographies documentaires sur le Paris de la fin du XIXe et du début du XXe siècle.

(Photo : Portrait d'Eugène Atget réalisé par un photographe anonyme vers 1890).
 

50--rue-grenier-sur-leau-Paris-Eugene-Atget
50-- rue Grenier-sur-l'Eau - Paris © Copyright Eugène ATGET / BNF


51-rue-ferou-eglise-st-sulpice-1898-Paris-Eugene-Atget
51- rue Férou - Eglise St-Sulpice - 1898 - Paris © Copyright Eugène ATGET / BNF


52--maison-louis-XIII-rue-francois-miron-1899-Paris-Eugene-Atget
52-- Maison Louis XIII - rue Francois Miron - 1899 - Paris © Copyright Eugène ATGET / BNF


53--rue-de-nevers-Paris-Eugene-Atget
53-- rue de Nevers - Paris © Copyright Eugène ATGET / BNF


Paris, objet d'histoire : formation d'un discours
Un va-et-vient entre présent et passé
(par Guillaume Le Gall)

En parallèle au développement de l’archéologie, les écrivains – et Hugo en tête – utilisent des métaphores qui désignent la ville comme un vaste chantier de fouilles. L’histoire s’écrit à partir de la pierre. Les traces du temps et des événements sont à chercher dans le bâti, et l’historien se fait l’archéologue de la ville. Pour écrire l’histoire, Hugo scrute les objets du présent, ce qui l’entoure : « Les personnes qui, comme nous, ne passent jamais sur la place de Grève sans donner un regard de pitié et de sympathie à cette pauvre tourelle étranglée entre deux masures du temps de Louis XV, peuvent reconstruire aisément dans leur pensée l’ensemble d’édifices auquel elle appartenait, et y retrouver entière la vieille place gothique du XVe siècle. » L’auteur procède de la même manière quand il évoque la physionomie de Notre-Dame à travers le temps « telle qu’elle [lui] apparaît encore à présent ». Pour mettre en forme le récit, l’écriture de l’histoire, le narrateur s’appuie sur une description de la ville actuelle, et invite le lecteur à le suivre dans un jeu de va-et-vient entre le présent et le passé. Dans les deux exemples cités ci-dessus, le mouvement se fait toujours de l’actuel vers l’ancien ; la ville contemporaine s’avère donc le support d’une projection dans le passé. Ce dispositif s’élabore et prend forme dans le chapitre « Paris à vol d’oiseau », quand le monument de Notre-Dame devient un promontoire et le lieu à partir duquel Paris se dévoile et permet au regard de parcourir l’histoire de la ville. Le spectacle prend ici toute son ampleur et convoque immanquablement l’image du panorama, lieu où l’histoire se lit à partir des représentations peintes.



54--rue-norvins-Paris-Eugene-Atget
54-- rue Norvins - Paris © Copyright Eugène ATGET / BNF


55--rue-norvins-Paris-Eugene-Atget-v2
55-- rue Norvins - Paris © Copyright Eugène ATGET / BNF


Paris, objet d'histoire : formation d'un discours
Un va-et-vient entre point de vue général et particulier
(par Guillaume Le Gall)

À travers ce dispositif de mise en scène, Victor Hugo élabore et construit une description de la ville fondée sur un va-et-vient constant entre le général – le point de vue panoramique – et le particulier – les maisons anonymes et les édifices connus. Tout au long de ce récit, la forme bâtie dessine une physionomie singulière et prend une importance croissante. C’est bien la mise en scène d’un regard rétrospectif s’arrêtant sur l’architecture qui façonne le récit. La multitude de détails que Victor Hugo accumule dans son texte participe d’une volonté d’embrasser la ville dans sa totalité et son intégrité alors menacée. Toute trace de l’histoire, aussi minime soit-elle, revêt dorénavant l’importance des objets historiques qu’il s’agit de signaler et de consigner.




56--cour-22-rue-quincampoix-Paris-Eugene-Atget
56-- Cour - 22 rue Quincampoix - Paris © Copyright Eugène ATGET / BNF