facebook photogriffon

 

  Eugène ATGET

portrait de Eugène ATGET - BNF
Jean Eugène Auguste ATGET, né le 12 février 1857 à Libourne et mort le 4 août 1927 (à 70 ans) à Paris) est un photographe français. Il est principalement connu pour ses photographies documentaires sur le Paris de la fin du XIXe et du début du XXe siècle.

(Photo : Portrait d'Eugène Atget réalisé par un photographe anonyme vers 1890).
 

15-- Vitrine de Coiffeur - bd Strasbourg - 1912 - Paris © Copyright Eugène ATGET / BNF
15-- Vitrine de Coiffeur - bd Strasbourg - 1912 - Paris © Copyright Eugène ATGET / BNF


16-- Fête de Vaugirard - 1913 - Paris © Copyright Eugène ATGET / BNF
16-- Fête de Vaugirard - 1913 - Paris © Copyright Eugène ATGET / BNF


17-- Cabaret de l'Enfer - 1910 - Paris © Copyright Eugène ATGET / BNF
17-- Cabaret de l'Enfer - 1910 - Paris © Copyright Eugène ATGET / BNF


18-- 11 rue Saint-Médard - 1909 - Paris © Copyright Eugène ATGET / BNF
18-- 11 rue Saint-Médard - 1909 - Paris © Copyright Eugène ATGET / BNF


La technique photo d'Eugène ATGET : 1/2
La technique archaïque d'Eugène Atget est l'une des caractéristiques de son œuvre. Le photographe en effet se servait d'une chambre noire en bois de format 18 x 24 pourvue d'un objectif rectilinéaire qui ne se distinguait pas beaucoup des appareils utilisés quelques décennies plus tôt. Cela est d'autant plus étonnant que, dès les années 1900, il était tout à fait envisageable d'acquérir un matériel plus sophistiqué, léger et maniable. Le poids de son matériel, la longueur des temps de pose nécessaire à l'enregistrement obligeaient le photographe à travailler avec un pied, ce qui déterminait directement son mode de prise de vue. Techniquement, il lui était impossible de faire des instantanés, c'est-à-dire des photographies prises sur le vif du sujet. Les négatifs qu'il plaçait au dos de sa chambre noire étaient en verre, donc lourds et fragiles. Malgré tous ces inconvénients, Atget obtenait des négatifs d'une très grande qualité.



19-- Au Tambour - 63 quai de la Tournelle - 1908 - Paris © Copyright Eugène ATGET / BNF
19-- Au Tambour - 63 quai de la Tournelle - 1908 - Paris © Copyright Eugène ATGET / BNF


20-- 108 rue Molière à Rouen - 1907 © Copyright Eugène ATGET / BNF
20-- 108 rue Molière à Rouen - 1907 © Copyright Eugène ATGET / BNF


La technique photo d'Eugène ATGET : 2/2
À partir de ses négatifs en verre, Atget réalisait des tirages sur du papier albuminé. Il obtenait ses épreuves par contact direct à l'aide de châssis-presses qu'il exposait à la lumière naturelle. Une fois l'exposition terminée, il révélait ses épreuves et virait ses tirages à l'or. Ce procédé avait la particularité de donner aux épreuves des tons très chauds. Vers la fin de sa vie, Atget a utilisé des papiers à l'“arrow-root” (papiers salés à l'amidon) ainsi que des papiers au gélatino-chlorure d'argent.



21-- Au Port Salut - Cabaret dans la rue des Fosses St-jacques - 1903 - Paris © Copyright Eugène ATGET / BNF
21-- Au Port Salut - Cabaret dans la rue des Fosses St-jacques - 1903 - Paris © Copyright Eugène ATGET / BNF






Des retouches photos inventives
et totalement folles !


Daisy Riley, la bombe
de Star Wars
Des paysages à couper
le souffle à découvrir
Julian Beever, le peintre
des rues plus vrai que nature

Retouche photoshop
techniquement irréprochable

Le zoo de la Palmyre
à revisiter en photo
Quand les publicitées
nous emmènent très loin
Peintures magiques
sur les mains

Street Art complètement
démentiel, à voir absolument !

Les plus belles photos dacteurs
et actrices en noir et blanc
Des photos haut de gamme
pour les grandes marques
Top 50 des photos
d'insectes les plus incroyables