facebook photogriffon

 

  Alfred EISENSTAEDT

Alfred Eisenstaedt est un photographe et un photojournaliste américain d'origine allemande.
Il est né le 6 décembre 1898 à Dirschau, en Prusse-Occidentale, nommée Tczew actuellement en Pologne. Il est mort le 23 août 1995 à Oak Bluffs, dans le Massachusetts.
Photographe exceptionnel, qui a couvert près d'un siècle de photos uniques et intemporelles.

D'origine allemande, Alfred Eisenstaedt est envoyé au combat de 1916 à 1918 et revient blessé aux deux jambes. Passionné de photographie, il en fait sa profession en 1929 et s'intègre au dynamique photojournalisme allemand. Durant les années 1920 et au début de la décennie suivante, il se trouve particulièrement influencé par Erich Salomon, l'un des pères du documentaire photographique.

Alfred Eisenstaedt a eu son premier appareil photo à l'âge de 14 et a vendu sa première photographie en 1927 pour le journal Der Weltspiegel à un moment où le photojournalisme était encore à ses balbutiements.
Il fut bientôt engagé avec trois autres photographes, Margaret Bourke-White, Thomas McAvoy et Peter Stackpole par le fondateur Temps Henry Luce, pour un secret start-up connu seulement comme "Project X" Après six mois d'essais le risque de mystère, il créée comme le magazine LIFE, le 23 Novembre 1936.

Eisenstaedt manie avec talent son appareil Leica 35 mm. Au début des années 1930, ses photographies sont publiées dans de nombreux magazines européens. Il couvre l'ascension d'Adolf Hitler et, en 1935, réalise une série de clichés sur l'Éthiopie juste avant son invasion par l'Italie. La même année, il émigre aux États-Unis. En avril 1936, ce pionnier du reportage journalistique est l'un des quatre premiers photographes de Life pour lequel il réalise la couverture du second numéro. Il devient le photographe phare du magazine avec quatre-vingt-dix couvertures et la publication de deux mille cinq cents reportages.

Photographe des rois, des dictateurs et des stars de cinéma, Eisenstaedt est aussi la mémoire des gens ordinaires surpris dans les situations de la vie quotidienne. Selon ses propres dires, son objectif est de trouver le moment juste, celui qui raconte une histoire, et de le capturer.

Plusieurs anthologies de ses photographies ont été publiées, parmi lesquelles : Alfred Eisenstaedt. Witness to Our Time (1966, « Alfred Eisenstaedt. Témoin de notre temps »), People (1973, « Gens ») et Eisenstaedt : Germany (1981, « Eisenstaedt : Allemagne »). Il est également l'auteur d'une autobiographie : The Eye of Eisenstaedt (1969, « L'œil d'Eisenstaedt »).



RECOMPENSES :

1962 : Prix culturel de la Société allemande de la photographie.
1989 : National Medal of Arts (Etats-Unis)

PHOTOGRAPHIE CELEBRES REALISÉES POUR CINEMA ET PUBLICITES :
Une de ses plus célèbres photographies, V–J day in Times Square, représente un couple s'embrassant sur Times Square le jour de la capitulation du Japon, à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

À la fin des années 1970, une certaine Edith Shain écrivit à Eisenstaedt en disant qu’elle était l’infirmière sur sa fameuse photographie. Shain travaillait dans un hôpital de New York lorsqu’elle entendit, avec une amie, l’annonce de la fin de la guerre à la radio. Elles se rendirent alors à Times Square pour participer à la fête et, à peine sortie du métro, un marin l’a prise et l’a embrassée. Elle s’est dit qu’elle ferait aussi bien de se laisser faire puisque ce marin s’était battu pour elle pendant la guerre. Avant cette lettre, elle ne s’était jamais déclarée comme étant l’infirmière de la photographie.



© Sources : Encyclopédie Universalis et Wikipédia, et bien d'autres blog...
(attention les lieux de naissance sont différent entre wikipedia et encyclopedie Universalis).

 
 

Student Nurses Lining the Railings of Stairwell at Roosevelt Hospital © Alfred Eisenstaedt
Student Nurses Lining the Railings of Stairwell at Roosevelt Hospital © Alfred Eisenstaedt

Low Angle of Cadets at Naval Academy Lining Stairway in Maury Hall © Alfred Eisenstaedt
Low Angle of Cadets at Naval Academy Lining Stairway in Maury Hall © Alfred Eisenstaedt

gare Penn Station  de New York en 1944
Dans ce domaine et des dizaines d'autres, des photos similaires prises à la gare Penn Station
de New York en 1944, Alfred Eisenstaedt de LIFE a capturé un moment privé répété en millions
publiques de fois au cours de la guerre: un gars, une fille, un au revoir - et rien ne garantit qu'il va
le faire revenir. À la fin de la guerre, plus de 400.000 soldats américains avaient été tués.

Source texte : LIFE - © Alfred Eisenstaedt



LES LIVRES SUR ALFRED EISENSTAEDT
 



Times Square Kiss V J-DAY - 1945 © Alfred Eisenstaedt
Times
Square Kiss V J-DAY - 1945 © Alfred Eisenstaedt


Tour Eiffel - Paris © Alfred Eisenstaedt
Tour Eiffel - Paris © Alfred Eisenstaedt







Des acteurs vraiment fous
vous dévoilent leurs engins !


Clint Eastwood le rebelle Ces crabes sont superbes
et vous les connaissez pas
Des photos d'animaux
incroyables de beauté !

Dubai comme vous ne l'avez
jamais vu de votre vie !

Des enfants trop mignons
prennent la pose
Ces hommes super-sexy
vons vous faire craquer
Statham en mode superforce

Des locomotives oubliées
revivent grâce aux passionés

Bill Gates en prison,
ce n'est pas une blague !
Des maisons qui volent
vous y croyez ?
Des photos incroyables prises
au bon moment